Fabrica

Des groupes d’écriture

Fabrica = un lieu, un temps, un espace pour travailler ensemble ses propres productions, ses chantiers d’écriture en cours, pensée, roman, nouvelles, essai, poésie, fragments, installations, spectacles, libres ou en commande…

Dates 2017-2018

Pour donner un Coup d’élan à son écriture, régulièrement, un Coup d’accélérateur, après les ateliers suivis ici ou ailleurs, parce qu’on a un ou des chantiers d’écriture en cours et parce que pour plein de raisons c’est difficile chez soi, même si on est autonome, de trouver l’énergie et le temps
de se concentrer, comme ça, sur ce qu’on voudrait faire.
de se recentrer, déplacer, vers ce dont on a vraiment envie
de travailler, enfin !

Une communauté collaborative aussi tout simplement parce qu’on en a envie, sous ma houlette ou plutôt avec ma présence, en supervision, vision en recul, regard candide, pour :

Travailler ensemble sur les problèmes rencontrés, les idées qu’on a, les questions qu’on se pose
Tester de nouvelles choses, expérimenter autrement, valider son sentiment
Avancer, dans son projet, sa structure, son écriture, ses personnages, sa poésie, son agencement avec d’autres arts, sa transformation en d’autres formes, sa déclinaison en différents formats, sa présentation…

Et puis se retrouver 2 jours et 1/2 avec d’autres, en communauté de travail et d’écriture 3 fois par an, pour créer ensemble et disposer d’un espace commun pour écrire, dans un temps seul et ensemble, dans la vie quotidienne, malgré d’autres exigences, de soi à soi avec les autres.

On sait bien, maintenant, qu’on apprend tellement plus pour soi quand on parle, pense, questionne, le projet (ou l’absence de projet) du voisin de table ! Et que chacun traverse en même temps ce qu’il est, comme il est, ce qui le transporte, et sa magie s’ouvre sur sa propre création.

 

Conscriptio = avancer ensemble, co-construire, é-laborer, dans sa production de travaux, universitaires, professionnels, préparatoires, examens, mémoire, thèse, dossiers…

Ecriture créative d’une part, et écriture universitaire, professionnelle de l’autre – ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas là de création.

Ce groupe est calé sur l’avancée universitaire des travaux à rendre, à réaliser. Un module en début d’année scolaire, un module au milieu, en début d’année civile, et un module au début du 3ème trimestre scolaire.
Ici aussi on donne un coup d’élan, à son travail, un coup d’accélérateur à ses réflexions, parce que c’est difficile tout seul, même si on est autonome, de tenir le souffle, l’énergie, le calendrier à suivre.
Et puis plein d’autres circonstances viennent se greffer, qui tiennent aussi à ce qu’on voudrait faire.
Ca s’éparpille, ça va dans tous les sens, ou bien ça bloque, ça s’essouflle, aïe ça s’arrête !

Il faut se recentrer, déplacer, vers ce dont on a vraiment envie.
Retrouver le travail, son plaisir, son bonheur, enfin !
L’épanouissement de ses propres compétences dans leur champ possible.

COMMENT PENSER LIBREMENT !

Une communauté de travail aussi parce qu’on en a envie, sous ma houlette, en supervision, vision en recul, regard candide, de tenter le risque et les immenses apports de l’intelligence collective, de la co-construction.

J;C Ameisen explique que c’est par elle qu’avance l’humanité depuis la nuit des temps.
Alors, pour chacun d’entre nous, qu’est-ce que ça va être…
qui y contribuons !

Ici, on va tester de nouvelles choses, le détour créatif, ce qu’on ne sait pas ce qu’on sait faire, expérimenter autrement, s’appuyer sur des dynamiques inconscientes de co-développement, émettre des hypothèses, oser des intuitions, valider son sentiment
Travailler ensemble sur les problèmes rencontrés, les idées qu’on a, les questions qu’on se pose
Avancer, dans son projet, sa structure, son écriture, son devenir ; à quoi il me sert, à moi, aux autres, quelle est sa mission dans ce temps de ma vie. Son agencement, sa soutenance, d’autres utilisations peut-être, sa transformation, sa déclinaison, sa présentation formelle…
Se retrouver 2 jours et 1/2 avec d’autres, en communauté de travail 3 fois par an, pour travailler ensemble et disposer d’un espace commun, dans un temps seul et ensemble, malgré d’autres exigences peut-être, de soi à soi avec les autres.
On sait bien, qu’on apprend infiniment plus quand on réfléchit, parle, pense, questionne, le projet (ou l’absence de projet) des autres ! Et que chacun traverse en même temps ce qu’il est, y compris bien sûr dans cette écriture de pensée, universitaire, professionnelle, ou autre. On écrit comme on est, comme ce qui nous embarque, ce qui nous transporte ; le génie singulier s’ouvre a la magie de sa propre création.

 

Sortons nos livres et nos stylos.
Ce sont nos armes les plus puissantes.
Malala devant 500 jeunes à l'ONU

Dates à venir

25/27 janvier 2018

Atelier Fabrica

2/3 février 2019

Échappée poétique

du 20 au 22 avril 2019

Traversée poétique

Bulletin de l’Atelier

Textes.net partage

Textes.net partage